Place de la Femme en Islam [Conférence]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Place de la Femme en Islam [Conférence]

Message  *~Souad~* le Mar 16 Mar - 16:32



Je me permets de signaler ici que ce Dimanche, 21 mars donc, il y aura une conférence UNIQUEMENT pour soeurs, par une soeur : Saida Hida, ine cha'a Allah à la Mosquée As Salam à 13H30. Profitez-en donc mes soeurs nous serons qu'entre nous, n'hésitez pas à poser vos questions ine cha'a Allah ce sera profitable pour toutes bi idhni Llah ! Notez la date dans vos agendas surtout !!! =)

Wa ssalamo 3alaykoum wa rahmatoullah wa barakatouh.

*~Souad~*

Messages : 42
Date d'inscription : 22/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Place de la Femme en Islam [Conférence]

Message  *~Souad~* le Mer 17 Mar - 9:11


*~Souad~*

Messages : 42
Date d'inscription : 22/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Place de la Femme en Islam [Conférence]

Message  *~Souad~* le Sam 20 Mar - 11:10


*~Souad~*

Messages : 42
Date d'inscription : 22/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Place de la Femme en Islam [Conférence]

Message  Mouaad Ibn Hassan le Ven 26 Mar - 13:26

Salam alaikoum,

Vos impressions sur la conférence ?

Mouaad Ibn Hassan

Messages : 160
Date d'inscription : 24/01/2010
Localisation : Partout

http://www.assalam54.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Place de la Femme en Islam [Conférence]

Message  Binthassan le Dim 28 Mar - 12:39

'aleykumu salem wr wb,

La conférence s'est bien déroulée wal hamadulilah. Les sœurs ont été dans l'ensemble satisfaites, surtout nos mamans qui ont vraiment remercié les organisateurs de la conférence pour l'intérêt qui leur a été porté. Elles ont pu participer sans gêne, poser diverses questions relatives à la femmes et partager un moment fraternelle en compagnie de leurs sœurs en islam et de Saida. Un buffet à été mis en place, ce qui a permis aux sœurs de rester à la mosquée jusqu'à la prière d'al 'asr , s'échanger quelques paroles et quelques sourires.
Barakallahufkum

Binthassan

Messages : 23
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Place de la Femme en Islam [Conférence]

Message  Binthassan le Dim 28 Mar - 12:47

Salemu 'aleykum wr wb,

Je poste ici , le résumé qu'une sœur à fait de la conférence, que Dieu l'en rétribue amine. Je demande à la sœur de m'excuser car je n'ai pas su intégrer le résumé dans sa mise en page originelle. Sad désolée



Rôle de la femme Musulmane

Quelques exemples à l’époque du Prophète (salla Allahou 3alayhi wa sallam) :

A cette époque, la femme Musulmane était déjà très présente.
Nous pouvons dès lors prendre l’exemple de Nousayba Al Ansaria. Le Prophète (salla Allahou 3alayhi wa sallam) dit d’elle qu’il regardait à droite et à gauche lors d’une bataille et il la voyait en train de se battre et ceci car elle avait peur pour le Messager de Dieu (salla Allahou 3alayhi wa sallam). Il faut bien noter que le Prophète (3alayhi salat wa assalam) ne l’a pas arrêté (ceci reste une situation particulière de la femme car cela se passait lors de l’essor de l’Islam). La femme allait donc loin dans la religion.

Khadija bint Khouwaylid :

Elle avait un rôle TRES important en tant que femme Musulmane. Elle était la première à entrer dans la religion et ceci n’est pas un hasard. En effet, c’est pour souligner la valeur de la femme qui a un rôle important dans l’Islam. Nous pouvons donc constater que la femme était présente dès le début de l’Islam. Elle était présente mais aussi active ! Khadija, la mère des Croyants (radhia Llahou 3anha), a joué un grand rôle, elle a eu un grand poids dans le fait d’avoir aidé le Prophète Muhammad (salla Allahou 3alayhi wa sallam) dans sa mission et fut la première personne à avoir cru au message. Toutes les femmes peuvent agir ne serait-ce que par des dou3as ; la Femme se doit d’aider son époux dans la da3wa.

Zaynab (une des femmes du Prophète 3alayhi salat wa assalam) :

Elle pratiquait le métier d’artisan ; elle tanait des peaux et les vendait. L’argent qu’elle gagnait, elle le donnait fi sabili Llah. Le Prophète (salla Allahou 3alayhi wa sallam) a dit : une parmi vous (ses femmes) a le bras très long. Les femmes l’ avait d’abord pris au sens premier du terme mais elles comprirent ensuite que c’était Zaynab (radhia Llahou 3anha) car elle faisait don de ses biens.

Omar ibn al Khattab : Il a choisit une femme en tant que fonctionnaire pour s’occuper des prix du marché.

Oum Salama :

A Houdaybia certains compagnons ont refusé d’obéir au Prophète (3alayhi salat wa assalam) et c’est Oum Salama qui a donné un conseil à l’Envoyé de Dieu (3alayhi salat wa assalam). Les Compagnons ont ensuite fait comme lui par peur d’Allah (soubhannahou wa ta3ala). Cette femme a ainsi sauvé toute la communauté !

Les femmes étaient donc actives et elles construisaient l’Islam avec les hommes et femmes qui les accompagnaient. Le Prophète (salla Allahou 3alayhi wa sallam) était là pour tout cadrer.
De nos jours, beaucoup de choses sont mélangées : hallal-haram, les traditions sont mélangées avec l’Islam, etc. On sait plus comment se diriger comme il faut. La femme est une personne présente qui a ses forces de conviction : la Musulmane a un rôle à jouer.

L’homme et la femme :

L’Homme est un être qui se pose des questions sur lui-même :

D’où viens-je ?

Nous sommes tous des créatures d’Allah et notre pays d’origine n’est pas la Maroc, l’Algérie ou autres mais notre pays d’origine est le Paradis. (d’où vient notre père Adam 3alayhi assalam)

Pourquoi sommes-nous crées ?

Pour adorer Allah. Il dit dans le Coran : « Wa ma khalaqtou al jinna wa l-insa illa li ya3boudoun(i) » / « Je n’ai crée les jinns et les Hommes que pour qu’ils M’adorent ».
La femme est donc « al ins » (un être humain), elle est aussi créée pour adorer Allah (soubhnnahou wa ta3ala). Nous sommes liés à notre religion.

Une sœur demandait est-ce que le rôle de la femme Musulmane est d’élever les enfants ?
La réponse est que la femme Musulmane n’élève pas seulement ses enfants mais elle leur apprend aussi à connaitre leur Seigneur. Il ne faut donc pas oublier l’essentiel durant la « tarbiya » (l’éducation). Certaines femmes veulent que leurs enfants soient avocats, ingénieurs, qu’ils fassent de grands efforts pour l’école ; ceci est bien mais le vrai but dans tout ça est qu’il faut être le meilleur dans la connaissance d’Allah (soubhannahou wa ta3ala). Il faut être bénéfique pour sa communauté, sa société. Nous pouvons donc être les meilleurs parmi les meilleurs dans certains domaines mais s’il n’y a pas la connaissance de Dieu alors nous avons tout raté. Il faut alors élever ses enfants en lui faisant connaître qui est Allah, qui est son Seigneur ne serait-ce qu’en connaissant Asama’ou Allah al housna (les 99 attributs de Dieu). Tout cela marque la différence entre la femme Musulmane et quelqu’un d’autre. Ainsi élever ses enfants devient adoration. D’ailleurs, tout devient adoration s’il y a cette intention dans l’accomplissement d’une action (bonne) et quelle qu’elle soit : le ménage, les études, nettoyer la Mosquée, etc.

Quel est notre futur à tous ?

Nous revenons tous à Allah. Notre but est d’œuvrer afin d’entrer au Paradis (ine cha’a Allah). D’ailleurs, lorsque nous avons la connaissance de Yawm al qiyyamah (le Jour Dernier) et que nous savons qu’il y aura un compte à rendre alors nous tendons plus à faire des efforts pour l’accomplissement du bien.

Le Prophète (salla Allahou 3alayhi wa sallam) disait : « Balighou 3ani wa law ayah[…] »/ « Transmettez de moi ne serait-ce qu’un verset […]». Chacun a donc cette obligation « al balagh » (la transmission » mais on doit d’abord comprendre ! Pour comprendre, il faut apprendre : al 3ilm (la science) est primordiale : "ya ayyouha alladhina amanou qou anfousakoum wa-ahlikoum naran waqoudouha alnnasou waalhijaratou ^alayha mala-ikatoun ghilatsoun chidadoun la ya^souna allaha ma amarahoum wayaf^alouna ma you/marouna »(S.66-V.6)

« Ô vous qui avez cru ! Préservez vos personnes et vos familles, d´un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des Anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu´Il leur commande, et faisant strictement ce qu´on leur ordonne. »

Il faut donc faire l’effort pour la transmission et d’une manière douce et sage. On doit aussi protéger sa famille de cette manière. Le Prophète (salla Allahou 3alayhi wa sallam) disait à sa fille Fatimah que ses liens de parenté ne pouvaient la sauver du feu (hadith).
Il faut leur faire envie ensuite ce sont eux qui choisissent de venir. Nous pouvons leur donner envie d’abord en montrant comment est Allah, comment il aime l’être humain. Pour donner envie il faut de la clairvoyance qui elle vient de l’apprentissage. D’ailleurs, « ad-da3wa » signifie invitation : c’est un cadeau qui doit avoir un bel emballage.
Il y a une métaphore à ce sujet : Il y a un palais où un Roi va faire un grand banquet et il y a un Messager qui doit donner des invitations et à tout le monde. Le palais c’est le Paradis, le Roi c’est Allah, quant au Messager c’est le Prophète Muhammad (salla Allahou 3alayhi wa sallam) et le message c’est l’Islam.

Donc pour inviter l’autre il faut « al bassira » (la clairvoyance) et al 3ilm (la science). La science est très importante. En effet, Allah a révélé dans la Coran les premiers versets avec « Iqra ». Il y a une sagesse dans le fait que le Prophète (salla Allahou 3alayhi wa sallam) soit illettré et qu’Allah lui dise « Iqra ». La première science est déjà de savoir qui est Allah (soubhannahou wa ta3ala)

Questions :

1 ) Y a-t-il une différence entre l’éducation du garçon et de la fille ?

A la base il n’y en a pas car chacun doit connaître Allah.
Puis la fille est destinée (si Allah le veut) à être une épouse, une mère ; et le garçon lui va être un époux et un père.
Par ailleurs chaque enfant a sa propre personnalité, il reste alors cette base pour tous les enfants comme dit précédemment car le Prophète (salla Allahou 3alayhi wa sallam) nous a interdit de faire des différences entre le garçon et la fille mais en fonction de la personnalité, on doit développer le potentiel de chacun.
Il faut s’adapter en fonction de chaque enfant car peut être qu’un enfant nous écoutera directement lorsque nous lui parlerons alors qu’avec un autre il faudra faire un peu plus d’efforts.
Chaque enfant a, de toute manière, besoin de limites : il doit savoir ce qui est autorisé ou pas ainsi, en général, l’enfant grandira bien.

2 ) Quelles sont les principales difficultés de la femme en Occident ?

La femme Musulmane n’a pas des difficultés qu’en Occident même dans les pays dits musulmans il y en a. En France, nous avons des difficultés de carrière. Ces difficultés ce n’est pas uniquement la société qui les donne mais c’est aussi le manque de compréhension de notre religion.
Par exemple, dans notre communauté nous avons beaucoup de divorces, ceci prouve bien qu’il y a un problème dans la compréhension dans le rôle de chacun. Nous devons être dans l’entraide.
La compréhension est mon rôle et il faut faire très attention à ce que je veux.
Nous pouvons parler du choix du mari qui est très important : il doit correspondre à ce que JE veux.

3 ) Qu’en est-il si le mari ne suit pas notre objectif ?

S’il est trop tard alors il faut trouver un terrain d’entente.
S’il a un problème dans la religion, c’est alors qu’il y a eu un souci dans le choix même du mari.
D’autre part, on doit déjà faire un effort sur soi-même. Les choses ne sont pas que matérielles. Derrière les prières et tout ce que l’on fait, il y a des secrets : ceci nous prépare déjà à changer des choses en nous et si je change, je peux pousser aussi l’autre à changer.
La vraie solution reste de bien choisir avant le mariage. La religion et le comportement sont des critères TRES importants à l’instar du Prophète (3alayhi salat wa assalam). En effet, Aïcha (radhia Allahou 3anha), quand on lui demandait comment était le Prophète (3alayhi salat wa assalam), elle répondait que son comportement c’était le Coran.
Il faut avoir la crainte d’Allah. A l’époque du Messager de Dieu (3alayhi salat wa assalam), on choisissait celui qui avait la crainte d’Allah car s’il aime sa femme alors il va la choyer alors que si c’est le contraire, il ne lui fera aucun mal.

4 ) Qu’en est-il du rapport des pertes blanches et des ablutions ?

Il faut refaire les ablutions mais à la dernière minute, c'est-à-dire juste avant de prier.
C’est aussi le cas pour l’hémorragie et les gaz réguliers. Ceci permet d’éviter le waswas.

5 ) Comment se font les grandes ablutions ?

Faire l’instinja.
Puis le woudou. Lors du lavage des cheveux, l’eau doit atteindre le cuir chevelu. Ensuite finir ses petites ablutions.
Puis se laver le côté droit jusqu’aux hanches puis de même du côté gauche.
De nouveau le côté droit : des hanches jusqu’aux pieds et la même chose pour le côté gauche.
Il existe différentes manières de faire les ablutions majeures. Par exemple, nous pouvons laver tout le côté droit jusqu’aux pieds et la même chose du côté gauche sans faire en 2 temps comme dit précédemment.
L’essentiel est que l’eau doit passer partout.

6 ) Comment concilier vie de famille, maison et association(s) ?

La chose à retenir est qu’Allah vient en aide à l’Homme tant que l’Homme vient au service de son frère. Penser aussi aux dou3as, qu’Allah mette de la barakah dans notre temps, etc.

Pour conclure : il faut être actif au sein de votre association car c’est pour notre intérêt ainsi que pour nos enfants futurs. De plus, nous verrons que la religion est un vrai joyau…

Binthassan

Messages : 23
Date d'inscription : 23/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Place de la Femme en Islam [Conférence]

Message  Mouaad Ibn Hassan le Ven 9 Avr - 20:14

Salam alaikoum,


GoOd Work !!!!!!

Mouaad Ibn Hassan

Messages : 160
Date d'inscription : 24/01/2010
Localisation : Partout

http://www.assalam54.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Place de la Femme en Islam [Conférence]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum